ÉCOUTER 3 juin 2016

Scrabble d'André - abécédaire de Brassard. Photo ©Caroline Hayeur
Scrabble d'André - abécédaire de Brassard. Photo ©Caroline Hayeur

Abécédaire Brassard de A à Z

Emission Complète

Le Scrabble d’André – abécédaire de Brassard est tiré de l’exposition ÉCHOS qui s’est tenue à Bibliothèque nationale et archives du Québec à l’automne 2015.

Les entrevues avec André Brassard ont été réalisées par Olivier Choinière en 2011 et en 2014. Les photos qui accompagnent chaque capsule ont également été prises chez André Brassard par Caroline Hayeur.

Commissaire de l’exposition: Sylvain Schryburt, professeur au Département de théâtre de l’Université d’Ottawa en collaboration avec le studio de création artificiel.org et en coproduction avec la BAnQ.

Jouer

B pour Bonheur

«C’est quoi, cette obsession avec le bonheur?»

Jouer

B pour Brecht

«Le cinéma a permis au théâtre de se dégager de son obligation de représenter la réalité.»

Jouer

C pour Catharsis

«La catharsis? c’est une heure avant le 5 à 7

Jouer

C pour Convention

«Une réponse toute faite, c’est mortel.»

Jouer

C pour Croire

«On devrait jouer Roméo et Juliette avec la conviction que si on est assez bons, la pièce va finir autrement.»

Jouer

D pour Désert

«Notre travail, c’est juste de déplacer un petit grain de sable

Jouer

D pour Didascalie

«Ce sont des suggestions..

Jouer

D pour Dieu

«Parfois Dieu existe, mais si brièvement», comme disait Blanche Dubois.

Jouer

E pour Émotion

«C’est beaucoup ça, la question : celle du contrôle avec ce qui nous arrive

Jouer

E pour Enflammer

«Il s’agissait de t’enflammer, non de t’enseigner.» (Genet, Le Funambule)

Jouer

F pour Fable

«Non, le monde est comme ça, mais je le refuse. Ça peut changer. Instinctivement, j’ai dit non.»

Jouer

F pour Flash

«Ton plus grand ennemi, c’est la pièce que tu as imaginée la première fois que tu l’as lue.»

Jouer

F pour Fou rire

«J’ai développé une technique pour faker les fous rires. Ça marche une fois sur deux.»

Jouer

G pour Genet

«L’œil qu’il jette sur ce qu’il écrit a éveillé chez moi ce que je suis devenu

Jouer

G pour Grand-mère

«Elle, j’avais l’impression qu’elle m’aimait

Jouer

I pour Invention

«Le pouvoir est quelque chose qui paralyse, qui force a bien compté ses gestes. Enfin je pense, parce que moi, j’ai jamais eu de pouvoir

Jouer

J pour Jazzer

«Quand tu jases avec quelqu’un, c’est comme si tu faisais un duo de jazz

Jouer

J pour Joli

«Il y a des gens qui vont au théâtre pour voir du beau parce qu’il n’y en a pas dans leur vie. Est-ce qu’on peut le leur reprocher?»

Jouer

K pour Kétaine

«La kétainerie c’est ce qui fait prétendre à quelqu’un que tout va bien et que le monde est charmant; la kétainerie, en fait, qui dit oui au monde, qui dit oui à l’état du monde, ça c’est quelque chose qui me révolte un peu. Oui. Pas un peu. Qui me révolte.»

Jouer

L pour Langue

«On peut faire du théâtre avec ce qu’on est. On a le droit de monter sur scène nous aussi.»

Jouer

M pour Métaphore

«On peut dire aussi que le travail du metteur en scène, c’est de préparer, de mettre des plats, des ingrédients sur la table, de suggérer des recettes, mais pas nécessairement de les imposer

Jouer

M pour Méthode

«Toujours chercher un sens au-delà du sens, de rentrer, comme dans la carie dentaire, dans le cœur du nerf.»

Jouer

M pour Mise en scène

«Beaucoup de fois, quand j’allais au théâtre, je sentais la présence du metteur en scène, comme s’il voulait attirer l’attention sur son existence. Tsé, je disais que le metteur en scène se montrait le cul.»

Jouer

N pour Nature humaine

«La nature humaine c’est… une expérience qui n’a pas réussi

Jouer

O pour Ô Canada

«Mais qui c’est qui veut porter ou l’épée ou la croix

Jouer

Q pour Quatrième mur

«OK, je concrétise la situation. Tu viens de rompre avec une fille. T’es au restaurant avec une autre fille. Et tu vois rentrer ton ancienne blonde. Mais tu ne lui diras pas bonjour, tu ne lui parleras pas. Ce que tu veux lui communiquer, c’est que tu es ben mieux avec l’autre. Donc, tu vas jouer pour elle, mais sans la regarder

Jouer

Q pour Question

«La question, c’est la vie, non ? C’est ce qui nous motive. C’est qui nous permet d’arriver à une réponse qui nous amène à une autre question

Jouer

R pour Répétition

«Répétition, c’est un mot que j’ai toujours haï. Y a quelque chose de tellement perroquet. Répéter. Ânonner. Ânonner comme des poèmes dans la petite enfance. Les anglais disent « rehearsal », c’est-à-dire repasser dans le champs. Et les allemands, les italiens et les russes je crois appellent ça « prova ». C’est-à-dire une épreuve. Comme les graveurs vont tirer une épreuve pour voir ce qui va et va pas et ensuite en refont une autre.»

Jouer

R pour Reprise

«Ahhh les reprises… Ahhh, un mot pour ça ! Quand y a un trou dans le budget, on fait des reprises…»

Jouer

S pour Situation

«L’affaire de base, c’est qu’il faut découvrir la situation

Jouer

S pour Soleil

«Ô toi, soleil, ô toi qui rend le jour au monde. Que ne l’as tu laissé dans une nuit profonde? À de si noirs forfaits prêtes-tu tes rayons? Et peux-tu sans horreur, voir ce que nous voyons?» Et si on y réfléchit, ça pourrait définir tout mon travail. Constater que l’humanité est un dégât et demander au soleil comment ça se fait que ces choses-là arrivent. Essayer de comprendre. C’est tout…c’est tout.»

Jouer

T pour Texte

«Le texte c’est une aventure. Chaque fois. C’est comme tomber en amour. J’ai beau réfléchir à trouver des théories, mais c’est juste comme ça

Jouer

T pour Tremblay

«[Tremblay et moi] ce qui nous a rapproché, c’est ce qu’on n’aimait pas. On aimait pas des choses. Y avait une façon de jouer qui nous faisait chier. Y avait une langue parlée qui nous semblait pas juste. On était souvent indignés par les mêmes choses. C’est plus ça qui nous a rapproché que ce qu’on aimait.»

Jouer

T pour Troupe

Jouer

U pour Unicité

«Unicité ça veut dire que chacun est unique. Et que ça sert à rien de se forcer à exagérer notre unicité. Il suffit d’avoir confiance dans le fait que ce que l’on fait, personne d’autre peut le faire

Jouer

V pour Villon

«C’est une affection que j’ai attrapée dès le début de l’adolescence… Je me suis toujours plus senti du côté des maudits que des bénis

Jouer

W pour Why

«Why is television called a medium ? Because it’s not rare and very seldom well done

Jouer

X pour X

Jouer

Y pour Yiking

Jouer

Z pour Zabonnés

«Le système d’abonnement était censé aider les institutions culturelles, mais maintenant c’est rendu tellement un système imposé qu’on ne réfléchit même plus si ça vaut la peine. Mais on le fait, parce que tout le monde fait ça.» … «C’est le système même qui pour moi est pourri. On devrait revenir à des salles qui sont disponibles pis que tu loues pis que tu joues tant que tu peux, tant qu’y a du monde

carré blanc
Échos - Scrabble d'André, Abécédaire de Brassard

Le Scrabble d’André – abécédaire de Brassard est tiré de l’exposition ÉCHOS qui s’est tenue à Bibliothèque nationale et archives du Québec cet automne. Commissaire de l’exposition: Sylvain Schryburt, professeur au Département de théâtre de l’Université d’Ottawa en collaboration avec le studio de création artificiel.org et en coproduction avec la BAnQ. Les entrevues avec André Brassard ont été réalisées par Olivier Choinière en 2011 et en 2014. Les photos qui accompagnent chaque capsule ont également été prises chez André Brassard par Caroline Hayeur.